lundi 21 mars 2016

Démarche zéro déchet...4 mois après le début...

Dans l'avant dernier article, j'évoquais le grand changement qui se dessinait dans notre vie... vers le zéro déchet!
Et bien, voici quelques nouvelles de cette évolution, après presque quatre mois...
Bien entendu, les habitudes anciennes sont restées...
Les nouvelles se sont confirmées.

Rapide coup d’œil au résultat, le plus visible et le plus facile à mesurer : la poubelle!

Chez nous, on prépare la poubelle le dimanche soir pour le ramassage du lundi matin. Avant le 1/12/2015, c'était toujours au moins 2 sacs de 60 litres par semaine, au total minimum 10 sacs (un rouleau) par mois, soit 10€. Depuis mi janvier, il me faut 2 semaines pour remplir un seul sac de 60 litres! Et cette semaine, le sac de 60 litres en est à sa quatrième semaine!!!! Et oui, donc, 1 sac par mois, soit 1€ : diviser ce budget par 10 c'est pas mal... on passe de 120€ minimum par an à 12€... et encore, c'est pas fini, il y a encore des progrès à faire... Mais faut pas oublier que Béa Johnson a adopté le zéro déchet il y a 8 ans, qu'il lui a fallu grosso modo 2 ans pour en arriver à son bocal d'1 litre de déchets en 1 an...

Alors, qu'est-ce qui a changé depuis pour en arriver là? Voici, voici...



Donc, les anciennes bonnes habitudes sont restées, les nouvelles se sont confirmées, mais avec une évolution issue de l'expérience :


  • L'achat des charcuteries et fromage au rayon découpe

Toujours d'actualité. Mais quand je rentrais à la maison, je les mettais dans un contenant en plastique (genre tup**) et je tranchais à mesure des besoins, et hop dans une belle boîte en plastique à étages... Or, nous avons constaté que les denrées viraient assez vite, prenaient un "goût"...
Donc, volte face: comment elle fait, Béa Johnson? dans des bocaux en verre type le parfait? "non, mais ça va pas la tête... c'est compliqué..." Ben tant pis, on a testé... Miracle!!!! Ça se conserve bien mieux, ne sèche pas du tout, ne change pas de goût, etc... super! Et en plus, dès qu'on ouvre le frigo, on voit tout ce qu'il reste d'un coup d’œil et on n'oublie rien dans un coin! Topissime le tuyau... heu les bocaux!!!
Et définitivement, non seulement on évite les emballages monstrueux, mais aussi le gaspillage.

Du coup, j'ai adopté l'utilisation des bocaux pour toute une série de choses, au frais ou dans le placard : biscuits, fruits secs, céréales des enfants, noix, noisettes (qui rancissent rapidement dans les tup*** pas dans les bocaux en verre), même les petits pains suédois (vous voyez, ceux qui croustillent très fort), et bien... hop dans le bocal... et pas ramollis... ils y sont depuis 6 semaines (on les mange au compte-goutte et c'était un gros bocal de 3 litres rempli à ras bord) et toujours la même fraîcheur...

Par contre, je n'ai pas encore osé sortir mon contenant au rayon charcuterie. Mais bien à la fromagère qui vend son fromage de chèvre sur le marché, et à la confiseuse et au poissonnier, oui, oui... et c'est pas mal, même si j'ai du expliquer au dernier que je ne voulais pas qu'il mette mon bocal dans un sac plastique.. les conditionnements ont la peau dure...

Voilà.
Et pour la suite?
Ha oui, le reste :
  • première étape de la vie zéro déchet : simplification et désencombrement


Alors, là, je vous préviens : ça déménage!!! Comme le recommande Béa Johnson, je pense simplifier les choses : dans la cuisine, dans le dressing, sur le bureau, bref un peu partout
- dans la cuisine :
Vous avez combien de mains? -2.
Oui, et y'en a combien qui touillent en même temps dans le pot avec le fouet à main? -Ben juste une, ma main droite (ou gauche pour les gauchers-ères)
Alors, ils servent à quoi les 6 autres fouets à mains dans le polybox dans l'armoire, là, au milieu des 6 louches, 3 presse-purées, 3 écumoires, etc...? -Ben, au cas où, je sais pas moi... ben à rien, ils encombrent...
Bon, on est là pour désencombrer, bien d'accord...
Alors, voici le résultat : 1 seul fouet à main, 1 set de spatules "lèche-plat", une cuiller en bois, 1 écumoire, 2 louches, 3 cuillers de service, etc.
Résultat plus qu'encourageant : exit les 3 pots sur le plan de travail qui contenaient tout ce brol, tout est désormais accroché sur la barre en inox prévue à cet effet, à l'aide de beaux crochets en esse. ça fait de la place! et c'est bien plus facile à nettoyer... et... et... ça reste rangé! oui, car dès qu'on laisse quelque chose, traîner, ça crève tellement les yeux, que ce n'est même plus maman qui est obligée de le faire... En plus, alors qu'il m'arrivait constamment de chercher un couteau, une spatule, un fouet (car ils étaient tous à attendre le lavage ou à traîner avec des restes au frigo), et bien plus de temps à chercher, tout est toujours à sa place : comme il n'y en a qu'un, on le nettoie aussitôt utilisé, et on le repend à sa place, nickel! Ça fait un bien fou, l'espace dégagé sur le plan de travail laisse place à de nouvelles énergies...
Pareil autour du point de cuisson : les vinaigres et les huiles, la salière, le moulin à poivre, etc. Bref, à chaque fois qu'on veut essuyer, il faut tout bouger, et essuyer chaque flacon ou bouteille de haut en bas, car c'est tout gras ou plein de projections... une perte de temps inouïe à recommencer encore et encore. Hop! tout cela dans le placard, bien ordonné, c'est aussi efficace qu'avant, et le coin cuisson est toujours nickel : propre et rangé!
Le désencombrement dans la cuisine : que du bonheur!

Ont suivi : les intérieurs des placards (épices, réserves en tout genre, vaisselle, ustensiles, etc.).
Une nouvelle lecture entre-temps m'a beaucoup aidée dans cette tâche : la magie du rangement, de Marie Kondo! Facile à lire, c'est un vrai trésor!

... La suite des aventures très prochainement... cet article attend sa publication depuis trop longtemps pour continuer...
... à bientôt







1 commentaire:

  1. A la lecture, je crois rêver puis je réalise qu'effectivement c'est un nouveau comportement à adopter; faut y aller mais pas évident de penser qu'il va falloir révolutionner un mode de vie tellement ancré dans la facilité ... félicitations.
    A. Cowez

    RépondreSupprimer