vendredi 25 mars 2016

Les courses zéro déchet... on avance!!!... visite chez le boucher

Yesss,

Vendredi passé, jour de marché, je passe à l'échoppe du charcutier. Comme d'habitude, je refuse les sacs plastiques. Je lui demande de la salade de viande "pas dans une barquette en plastique, juste  dans votre papier...si, si, ça marche bien!"
Du coup, le patron ayant entendu que je réduisais au max ma poubelle, et qu'avec leur papier d'emballage, je sépare la feuille de papier du film plastique à l'intérieur : papier recyclé, film plastique (quelques grammes) à la poubelle...
Il réagit : "Il y a de plus en plus de gens qui font comme vous, c'est une bonne idée. Si vous voulez, vous pouvez très bien venir avec des boîtes ou des bocaux, on les tare et on les remplit comme vous voulez"
Haaa ben pour le coup, ça fait hyper plaisir de s'entendre dire cela... Ok, pour la prochaine, je prends mes bocaux et mes tupp-tupp...

Nous sommes vendredi... jour du marché... sauf qu'il fait un temps de grenouille, et que du coup, pas envie d'aller sur le marché... donc, je vais chez notre artisan-boucher du coin... avec mes bocaux...
Le jeune homme qui m'a servi, a accepté de me servir dans mes bocaux sans remarque, même plutôt séduit par le fait que "comme cela, je ne jette plus rien, plus d'emballage en rentrant à la maison, et ça se conserve mieux aussi..."

Voilà, plutôt fière d'avoir franchi ce pas... c'est libérateur...




lundi 21 mars 2016

Démarche zéro déchet...4 mois après le début...

Dans l'avant dernier article, j'évoquais le grand changement qui se dessinait dans notre vie... vers le zéro déchet!
Et bien, voici quelques nouvelles de cette évolution, après presque quatre mois...
Bien entendu, les habitudes anciennes sont restées...
Les nouvelles se sont confirmées.

Rapide coup d’œil au résultat, le plus visible et le plus facile à mesurer : la poubelle!

Chez nous, on prépare la poubelle le dimanche soir pour le ramassage du lundi matin. Avant le 1/12/2015, c'était toujours au moins 2 sacs de 60 litres par semaine, au total minimum 10 sacs (un rouleau) par mois, soit 10€. Depuis mi janvier, il me faut 2 semaines pour remplir un seul sac de 60 litres! Et cette semaine, le sac de 60 litres en est à sa quatrième semaine!!!! Et oui, donc, 1 sac par mois, soit 1€ : diviser ce budget par 10 c'est pas mal... on passe de 120€ minimum par an à 12€... et encore, c'est pas fini, il y a encore des progrès à faire... Mais faut pas oublier que Béa Johnson a adopté le zéro déchet il y a 8 ans, qu'il lui a fallu grosso modo 2 ans pour en arriver à son bocal d'1 litre de déchets en 1 an...

Alors, qu'est-ce qui a changé depuis pour en arriver là? Voici, voici...

Ma lessive... de lierre

Après la lessive au savon de Marseille et la lessive de cendres, une nouveauté pour moi : la lessive de lierre...
Cela fait de nombreuses années que je n'ai plus acheté de lessive dans le commerce. Après un premier essai peu concluant de lessive de cendres (la technique n'était pas la bonne : essayer de filtrer de la lessive de cendres, c'est impossible), j'ai beaucoup utilisé la lessive au savon de Marseille maison. Puis, j'ai redécouvert la lessive de cendres de bois avec cette méthode rapide et facile, qui réussit à tous les coups... elle est très efficace.
Puis, à court de cendres en plein été, je désirais enfin essayer cette recette à base de feuilles de lierre... et l'essai fut concluant... Simple, rapide, tout à fait naturelle, cette lessive est très efficace, et est aussi très douce. Elle lave toutes les catégories de linge, mais ravive surtout les couleurs foncées.
Alors... la recette... et bien voilààà...